Survivre aux fêtes, mode d’emploi

Remplissez dès maintenant le formulaire ci-dessous pour accéder instantanément à 7 cours sur les huiles essentielles et ce GRATUITEMENT !


Prénom :

E-mail :

gueule de boisFêtes, le jour d’après…

Comment survivre au jour d’après, c’est la question que beaucoup se posent après un mois de fêtes en tout genre. Suivez le guide… et retrouvez votre bien-être !

Le teint verdâtre, les cheveux bizarrement douloureux et une cuisine qui semble avoir servi de décor pour un épisode de « Top Chef »…le diagnostic est clair, vous êtes atteint de la crise « postfêtes ». Qu’elle touche votre moral, votre santé ou votre portefeuille, ne maudissez pas déjà 2017 : pour savoir comment survivre aux affres de janvier, ces quelques conseils pourront certainement vous être utiles.

Après avoir pris votre courage à deux mains pour affronter votre reflet dans le miroir, la première bonne résolution de l’année s’impose à vous comme une évidence : l’heure du régime détox à sonné. On vous l’accorde, c’est un grand classique. Chaque premier de l’An, une bonne partie d’entre nous jure, la bouteille de champagne à la main et le toast de foie gras en bouche, qu’on ne les y reprendra plus. Mais le lendemain de la veille, migraine et fatigue dégonflent déjà votre motivation. Et une semaine plus tard, alors que vous en êtes à votre cinquième choucroute de la nouvelle année, le sport et les repas sains semblent aussi flous que vos souvenirs du 31 décembre dernier.

Chacun son régime

Et si, cette fois-ci, on tenait bon ? Pour y parvenir, le tout est d’adapter son régime à sa personnalité. Vous êtes un incorrigible gourmand ?

Détoxifier son corps après le fêtes en mangeant…c’est possible ! Fruits, légumes et céréales complètes sont à dévorer à volonté pour leurs vertus antioxydantes et le coup de pouce que celle-ci donnent à notre digestion.

A l’inverse, bannissez le gras, le sucre, la viande rouge et la charcuterie. Pour les courageux, rien ne vaut une séance de sport. Attention toutefois à pratiquer l’exercice en douceur, le risque de blessure augmente en cas de grande fatigue. Enfin, les nauséeux, qui ne peuvent pas bouger et encore moins avaler quelque chose, trouveront leur remède miracle du côté de l’homéopathie. Les naturopathes conseillent le Nux vomica 9 CH, trois granules quatre à cinq fois durant deux jours. Si vous avez envie de vomir en permanence et l’impression que votre langue est épaisse, ajoutez de l’Antimonium crudum 9 CH, trois granules quatre à cinq fois par jour. Cela agit sur les renvois.

Renflouer les caisses

Après les fêtes, il n’y a pas que l’estomac qui souffre. Notre portefeuille semble aussi « raplapla » que notre énergie.

Les huîtres, les cadeaux et les tenues indispensables pour briller pendant les fêtes ont eu raison de notre budget courses et shopping pour quelques mois. Il est temps de revenir à la raison (eh non!, on ne prend pas l’excuse des soldes pour reporter cette bonne résolution à plus tard). Première astuce, être à l’Affût des promotions « antigaspillage » dans votre supermarché. Après cette période festive, les grandes surfaces se retrouvent avec un stock plus ou moins important d’invendus. Chez nous, la plupart des pouvoirs communaux encouragent assez fermement les magasins alimentaires à ne pas gaspiller. Cela se traduit par des dons aux associations ou des prix cassés pour les produits dont la date de péremption arrivera bientôt à terme. Mieux encore, de plus en plus d’enseignes proposent des paniers de fruits ou légumes dits « moches », qui sont forcément moins chers.

Toute l’année

Mais ce type d’économie n’est pas exclusivement réservé au mois de janvier, des promotions « écoconscientes » comme celles-ci existent tout au long de l’année.

Alors, pourquoi ne pas ajouter cette façon de consommer à votre liste de résolutions ? Toujours d’un point de vue alimentaire, pensez à nettoyer votre frigo et votre congélateur. Premièrement cela vous permettra d’évaluer les restes et ce que vous pouvez en faire. Ensuite, sachez qu’un congélateur bien dégivré permet une économie d’énergie d’environ 30%. C’est ça de moins sur la facture d’électricité et sur votre empreinte carbone. Si vous voulez économiser davantage, placez votre congélateur à la cave ou dans un endroit non chauffé. Le congélateur s’adaptant à la température extérieure, il consommera moins s’il est dans un endroit frais.

D’après Télépro-décembre 2016.

A lire aussi :

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *