Mieux vivre en étant libre dans son corps et sa tête

Remplissez dès maintenant le formulaire ci-dessous pour accéder instantanément à 7 cours sur les huiles essentielles et ce GRATUITEMENT !


Prénom :

E-mail :

améliorer son bien-êtreTechniques d’amélioration du bien-être.

Douleurs, tensions, raideurs, fatigue, irritabilité…Et si vous profitiez de l’été qui arrive pour vous assouplir le corps et l’esprit ?

Il y a gym et gym. Celle que l’on pratique pour se muscler, redessiner ou tonifier le corps, et dans laquelle la notion de performance et de résultat n’est jamais loin. Et puis, il y a l’autre, lente et douce, où l’esprit de compétition n’a pas lieu d’être. Leurs points communs est de délier les muscles, les articulations, d’assouplir et de prendre conscience de notre corps. Ces pratiques ont pour effet de réduire les douleurs liées à l’âge, de ralentir le vieillissement et de générer un bien-être physique, mais elles offrent aussi un réel bien-être psychique. Voici trois formules qui insistent sur le pouvoir des émotions refoulées (colère, tristesse, angoisse…) qui ont sculpté et façonné notre corps à notre insu.

L’antigym

C’est une méthode lancée par une kiné française, Thérèse Bertherat, dans les années 70.

Tout en douceur, elle utilise des mouvements minuscules très précis adaptés à la physiologie de chacun. Après avoir localisé les tensions, il faut s’attacher à bouger progressivement chaque muscle du plus petit au plus grand. L’objectif est de les allonger, les délier pour rendre au corps plus d’aisance naturelle, de mobilité et de vitalité. Mais aussi de se libérer de certaines douleurs et de retrouver une meilleure posture, une amplitude bonifiée de la respiration. Petit à petit, on prend conscience de la manière dont sont organisées nos chaînes musculaires et où se situent nos blocages. Cette gym douce peut aider à retrouver l’origine d’une tension et à se libérer des nœuds émotionnels. Elle se pratique en petits groupes avec un praticien certifié. Plus d’informations : www.antigymnastique.com.

La méthode de libération des cuirasses (MLC)

Créée par la psychothérapeute québécoise Marie Lise Labonté.

Dans son parcours personnel, elle eu recours à l’antigymnastique de Thérèse Bertherat pour soulager son arthrite. Elle a ensuite développée sa méthode qui est à la fois psychique et corporelle. Ici aussi, le présupposé est que les différentes crises et expériences de la vie (tant physiques que psychiques) ont amené notre corps à se forger des défenses (des cuirasses) pour se protéger. Ces protections sont inscrites sous forme de raideurs, de tensions musculaires ou de rigidités articulaires qui entravent la bonne circulation de notre énergie vitale. Les mouvements dits « d’ouverture, d’étirements et d’harmonisation » permettent un dialogue approfondi avec le corps . Pour masser et délier certaines zones, de petits instruments (balles de tennis, balles en mousse, petits coussins, bâtons) sont utilisés. Chacun est invité à se relaxer et à imaginer en les visualisant des situations de bien-être et de plaisir. A pratiquer en individuel, en séances hebdomadaires de groupe ou en atelier avec un praticien (www.micit.be).

La gymnastique émotionnelle

Ici aussi l’idée est que notre corps contient l’histoire de notre vie.

Cette pratique vise, par des mouvements lents et faciles, à libérer notre corps des blessures émotionnelles passées. Le but est d’assouplir progressivement les muscles figés et de rééquilibrer la chaîne musculaire postérieure ( les muscles dorsaux et, de façon globale, tous ceux qui se trouvent à l’arrière). A la différence de la méthode Mezières dont elle s’inspire, cette approche se pratique en séances collectives. Elle peut aussi se découvrir chez soi grâce aux exercices proposés par Martine Veilleux. Selon cette spécialiste québécoise en éducation somatique, cette formule permet d’éviter migraine, mal de dos, insomnie, mauvaise digestion, arthrose, arthrite, fibromyalgie et même déprime…

D’après Télépro -Juin 2016-

Pour aller plus loin, à lire aussi :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *