Ballonnée ? C’est gonflant…mais pas insurmontable !

Remplissez dès maintenant le formulaire ci-dessous pour accéder instantanément à 7 cours sur les huiles essentielles et ce GRATUITEMENT !


Prénom :

E-mail :

réduire les ballonementsUn simple repas suffit à vous faire gonfler ? Vous redoutez les jeans trop serrés ou les robes près du corps ? Quelques mesures simples suffisent à corriger les désagrément du ballonnement.

Les origines du ballonnement sont complexes. Une réelle fragilité digestive, les cycles hormonaux, une constipation rebelle ou la consommation de certains aliments sont à mettre en cause. L’inconfort provoqué par ces ballonnements est dû à l’accumulation de gaz dans l’intestin, ce qui provoque une distension abdominale. C’est généralement bénin mais parfois c’est douloureux et très handicapant.

Identifiez les causes

Cela vous arrive régulièrement ? Essayez de noter quand et comment pour mieux cerner le pourquoi.

Votre ventre fait des siennes un peu avant vos règles. Cela peut être lié aux variations hormonales. S’il y a déséquilibre entre œstrogènes et progestérone, il peut y avoir un inconfort ou de la rétention d’eau. Parlez-en à votre gynécologue. Vous êtes régulièrement constipée ? Après quelques jours, le processus de fermentation étant plus actif, il y aura plus de gaz dans vos intestins.

Mangez plus de fibres : plus de végétaux (fruits, céréales complètes, graines, noix…).

Faites de l’exercice : il provoque un massage local qui favorise le transit. Vous avez consommé des produits laitiers ? Peut-être êtes vous intolérante au lactose ? Le déficit en lactase (enzyme nécessaire pour digérer le sucre du lait) empêche la bonne digestion du lactose qui fermente d’avantage dans le gros intestin. En plus du ballonnement, il peut y avoir des crampes ou des diarrhées.

Préférez les produits au lait fermenté. Vous souffrez de symptômes récurrents : gonflements, douleurs abdominales, troubles du transit. Il s’agit peut-être d’une hypersensibilité de votre tube digestif (intestins irritables). Stress, alimentation, microbes, médicaments…Ces intestins réagissent parfois au quart de tour. Votre médecin vous conseillera une petite mise au repos temporaire des intestins via un régime pauvre en crudités, en graisses, en produits laitiers, en fruits et mettant l’accent sur des compotes, des purées et des viandes maigres.

Certains médicaments à base de charbon ou d’argile peuvent être utiles, les plantes aussi comme la sauge, le romarin, la menthe, la mélisse, le basilic.

Apprenez à mieux lutter contre le stress et l’anxiété.

Vous vous êtes mise aux crudités tous les midis pour surveiller votre poids avant l’été ? Si vous n’êtes pas habitué à consommer beaucoup de légumes crus, c’est peut-être cela l’explication : ils sont irritants et fermentent, ce qui augmente le volume de gaz intestinaux. Choisissez plutôt une assiette de légumes verts cuits vapeur.

Quelques conseils santé et bien-être pour éviter les ballonnements :

Gare aux aliments gras

Ils passent plus de temps dans les intestins, ce qui ralentit le transit et augmente la fermentation.

Evitez le sel, il favorise la rétention d’eau.

Soignez votre flore intestinale : pensez aux probiotiques (laits fermentés, yaourts au bifidus), ils facilitent le transit, aident la digestion et peuvent atténuer les sensations de ballonnements.

Bougez! le sport a des vertus relaxantes mais aussi « anti-ballonnements ». Marcher 30 minutes après le repas favorise la digestion.

Un organe important

L’intestin joue un rôle déterminant dans des pathologies a priori très éloignées (migraines, problèmes cutanés, infections diverses). Changer son alimentation, choisir les cuissons adéquates, privilégier les aliments protecteurs peuvent apporter un réel soulagement.

Des solutions dans l’assiette

Mangez lentement en mâchant bien pour éviter d’avaler trop d’air. Ne mastiquez pas de chewing-gums à longueur de temps.

Limitez les boissons gazeuses. Buvez des tisanes digestives ou du thé vert, il est diurétique et accélère le transit.

Préférez les légumes cuits et évitez ceux qui fermentent trop (flageolets, lentilles, pois chiches, haricots blanc…), les choux, le céleri, les oignons, les poireaux, les artichauts. Si vous y tenez vraiment, cuisez-les à la vapeur. Préférez les haricots verts, le fenouil, les carottes et les endives cuits.

-Consommez des herbes aromatiques comme le basilic (indigestion, lourdeur,gaz), la ciboulette ou la sauge (gaz et spasmes) et des épices : cannelle gaz et diarrhée), cumin (gaz, embarras gastro-intestinaux), curcuma (gaz), cardamone (ballonnements), coriandre (gaz, problèmes intestinaux), noix de muscade (ballonnements), romarin (indigestion et gaz, safran (antispasmodique)…

Source : Muriel Charbonnier – Telepro – Mai 2015

Pour aller plus loin dans la recherche d’une vie plus saine

Share Button

Commentaire

Ballonnée ? C’est gonflant…mais pas insurmontable ! — 2 commentaires

  1. J’ai souffert depuis des années de constipations occasionnelles qui me procuraient des douleurs intestinales modérées mais gênantes. Ces douleurs se sont particulièrement accrues pendant ma grossesse mais j’ai découvert sur le site http://comment-perdre-ventre.fr/ballonnement-bas-ventre/ un remède pas cher et très agréable: le bain chaud avant d’aller aux toilettes. Cette méthode totalement naturelle a été un véritable soulagement pour moi car elle a réduit considérablement ma constipation et en plus ça a été des moments très agréables pendant ma grossesse. Maintenant je ne pourrais plus m’en passer, quand j’ai deux ou trois jours sans me rendre aux toilettes, je me coule un bon bain chaud et j’en profite pour me détendre. C’est devenu mon rituel pour mon bien-être physique et mentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *